Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant

   Une fraude au thon rouge bien huilée

info Coordination marée noire
mardi 20 octobre 2009
statut de l'article : public
citations de l'article provenant de : Ouest-France


Pêcheurs, armateurs, mareyeurs et criée contournaientles quotas de pêche. L’affaire était jugée, hier, aux Sables.

Été 2007. Les pêcheurs de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée) voient rouge. Les ports de pêche s’enflamment. Ils sortent l’artillerie lourde : pneus brûlés, blocage des ports. Motifs : le gazole qui flambe, les charges aussi, et l’interdiction de la pêche à l’anchois.

À Saint-Gilles-Croix-de-Vie, le poisson bleu fait bouillir la marmite. Jusqu’à deux tiers du chiffre d’affaires. Cette interdiction est vécue comme une déclaration de guerre. Les pêcheurs gillocruciens se rabattent sur le thon rouge. Le poisson peut rapporter gros. Mais les quotas (57 tonnes) sont jugés faiblards. Les pêcheurs filent dans la zone du « fer à cheval », dans le golfe de Gascogne, ce paradis des pélagiques.

Très vite, les pêcheurs tutoient les quotas. Dès le 5 août, les Affaires maritimes sifflent la fin de partie. Les pêcheurs vendéens n’entendent pas. Armateurs, mareyeurs et criée non plus. Tous ensemble, « ils vont contourner les quotas », détaille l’avocat d’un mareyeur. Le principe ? Faire passer le thon rouge pour du chinchard à queue jaune ! Le système aurait permis d’écouler plus de 150 tonnes de thon rouge, trois fois plus que le quota.

Les Affaires maritimes regardent ailleurs, selon les avocats des dix-neuf prévenus. « Quand on pêchait, ils nous tournaient autour sans nous contrôler », raconte, amusé, l’un des pêcheurs. « Si l’on comprend bien, les gendarmes maritimes avaient le tort de ne pas vous contrôler », s’agace le procureur.

Ce « marché » s’écroule le 23 août, quand les Affaires maritimes découvrent, au Marché d’intérêt national de Nantes, du thon rouge, alors que sa pêche est supposée interdite.

...




voir l'article complet -->>>

 

 


Locations of visitors to this page