Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant

Journées mondiale de la pêche 2010 - Port Joinville, Yeu

   Refonder la relation homme/milieu : impératif d’une vie équilibrée dans les îles

Yves Le Bahy
lundi 29 novembre 2010
statut de l'article : public
citations de l'article provenant de : Comité des pêches du Guilvinec


Depuis 50 ans, les mutations qui s’opèrent sur les littoraux les affectent plus que jamais, transformant inéluctablement leurs sociétés. La mer est désormais un espace convoité, véritable champ d’affrontement d’intérêts divers, transformant au passage les rivages qui les bordent. Aux avant-postes, les îles sont le théâtre de profondes ruptures préfigurant souvent celles qui s’opèrent ultérieurement mais plus massivement sur les rivages continentaux. En cela elles sont intéressantes à observer, même si elles présentent des spécificités qui leur sont propres.

Un monde littoral en mutation :

La première de ces ruptures, entamée il y a 40 ans sur les littoraux atlantiques européens, se traduit par le passage des activités primaires (agriculture et pêche, souvent associées), militaires et portuaires qui ont longtemps organisé ces espaces, à l’actuelle économie dite de « villégiature ». Ce glissement d’une économie productive vers une économie redistributive est lourd de conséquences. Les territoires littoraux s’en trouvent bousculés : spéculation immobilière, pression de l’habitat, ségrégations sociales et générationnelles, éviction des activités primaires et volonté inverse de sanctuariser, sont le lot de cette mutation et reportent leurs effets à l’intérieur des territoires quand cela s’avère possible.

...

PDF - 46.3 ko
intervention d’Yves Le Bahy
Journées mondiale de la pêche - Port Joinville - Yeu
pdf - 46,3 ko

Pour voir l’article du comité des pêches du Guilvinec, cliquer sur le lien ci-dessous :




voir l'article complet -->>>

 

 


Locations of visitors to this page