Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant

   Ile Maurice : Chagos - Maurice conteste la création du parc marin auprès du Tribunal du droit de la mer

info Coordination marée noire
mardi 21 décembre 2010
statut de l'article : public
citations de l'article provenant de : L’Express (Port Louis)


La République de Maurice a entamé des démarches auprès du Tribunal international du droit de la mer pour contester la légalité du parc marin créé les autorités britanniques dans les eaux chagossiennes.

L’Etat mauricien déclare litige au gouvernement britannique. Une plainte a été déposée auprès du Tribunal international du droit de la mer. Le gouvernement britannique a été notifié des intentions mauriciennes, ce lundi 20 décembre.

Le secrétaire d’Etat aux affaires étrangères de la Grande Bretagne a, en effet, reçu une copie de la plainte par l’entremise du Haut-commissaire mauricien en Angleterre, Abhimanu Kundasamy.

C’est ce qu’à annoncé le Premier ministre, Navin Ramgoolam, lors d’un point de presse au bâtiment du Trésor, le mardi 21 décembre. Il avait à ses côtés le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell et l’Attorney General Yatin Varma.

Le chef du gouvernement a qualifié cette initiative de développement « extrêmement important et sans précédent » dans le contentieux entre Maurice et la Grande Bretagne autour des Chagos.

La République de Maurice réclame une déclaration du Tribunal international du droit de la mer sur l’incompatibilité entre le parc marin et la Conventiondes Nations-Unies sur ledroit de la Mer et ainsi le déclarer illégale.

La partie mauricienne affirme également que dans le cas des Chagos, le Royaume Uni ne peut être considéré comme un Etat riverain selon la définition de la Convention. Ainsi, les britanniques ne sont pas aptes à créer le parc marin. Seule la République de Maurice peut le faire.

La plainte de l’Etat mauricien contient un historique complet du contentieux l’opposant au gouvernement britannique sur le parc marin des Chagos depuis 2004. Elle fait état aussi du détachement de l’archipel des Chagos du territoire mauricien et de « l’expulsion » des Chagossiens de leurs îles natales.

...




voir l'article complet -->>>

 

 


Locations of visitors to this page