Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant

   Un millier de navires partis à la casse en 2010 dans le monde

info Coordination marée noire
mercredi 19 janvier 2011
statut de l'article : public
citations de l'article provenant de : Romandie News


Au total 952 navires sont partis à la casse l’an dernier dans le monde pour démolition en Inde, Turquie, ou Chine entraînant le recyclage de plus de 6,4 millions de tonnes de métaux, selon le rapport de l’ONG Robin des Bois publié mercredi à Paris.

En 2006 l’association, qui compile tous les ans les informations sur cette filière, n’avait recensé que 293 bateaux démolis.

Et les plus de 6,4 millions de tonnes de métaux recyclés en provenance de ces carcasses a représenté cette année un volume près de 4 fois plus élevé qu’il y a cinq ans.

"Le rythme des navires quittant les océans est resté élevé et régulier tout au long de l’année" a souligné l’ONG.

L’âge moyen des navires démolis a été de 31 ans, lors du dernier trimestre 2010.

Le plus vieux recensé, l’ex-baleinier norvégien Thorgaut a été démoli après 71 ans de service et plusieurs changements de nom et de pavillon.

Par rapport à 2009, année record pour les sorties des navires des flottes du fait de la crise économique mondiale apparue fin 2008, l’ONG a observé un recul de 5% du nombre de démolitions en 2010. Mais, signe que la crise s’estompe, les porte-conteneurs, eux, étaient moins nombreux sur les chantiers de casse l’an dernier.

L’Inde est restée pour la troisième année consécutive la première destination pour les navires envoyés à la casse avec 44% des bateaux, suivie de la Turquie (14%) et la Chine (13%). Le Bangladesh a récupéré 11% de ces navires, le Pakistan 10% et dans une moindre proportion les Etats-Unis, le Danemark, la Belgique, le Japon et le Pérou.

...

Enfin, 44% des navires sortis de la flotte étaient classés sous-normes et avaient fait l’objet de rétention ou d’exigences de remises à niveau dans les ports mondiaux, surtout dans l’UE.

...




voir l'article complet -->>>

 

 


Locations of visitors to this page