Accueil du site
Coordination marée noire


envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant
World Watch : Redéfinir la sécurité mondiale

   L’Etat de la planète 2005

 

NOTE À L’ÉDITION FRANÇAISE

Depuis 1974 l’Institut Worldwatch publie des analyses multidisciplinaires sur l’état de santé de la planète et de ses habitants. Les observateurs avertis de la diplomatie internationale de l’environnement et des enjeux vitaux du développement durable saluent depuis lors les publications de Worldwatch comme une référence. Organisation non gouvernementale à but non lucratif, le Worldwatch Institute suit et évalue des thèmes d’actualité aussi brûlants que la pollution, les changements climatiques, la couverture forestière, la démographie, la production alimentaire, les ressources en eau et la diversité biologique tout en étudiant des tendances de fond comme les progrès démocratiques et l’émergence d’une gouvernance mondiale répondant aux menaces politiques et environnementales de notre temps.Worldwatch analyse, identifie et propose des stratégies pour accompagner la naissance de sociétés durables issues des avancées scientifiques et technologiques, du questionnement des pratiques économiques actuelles et de la sagesse négligée des Peuples Autochtones (ndt. en majuscule selon le souhait exprimé par leurs représentants à l’ONU, à l’instar des Suisses, des Français, des Canadiens…) aujourd’hui menacés. Constats, analyses, solutions et meilleures pratiques : son approche pragmatique ainsi que sa condamnation du productivisme sauvage font de Worldwatch et de ses publications – et en particulier de son ouvrage annuel L’état de la planète – une des principales sources d’information et de réflexion sur le développement durable et l’environnement. Que l’on soit dans un lieu de formation ou d’enseignement, dans la salle de rédaction d’un grand journal, dans une organisation intergouvernementale de l’ONU, dans une organisation non gouvernementale, dans les bureaux d’un fonds d’investissement socialement responsable ou dans ceux d’une grande entreprise visionnaire, les publications de Worldwatch font autorité et sont parmi les plus lues et parmi les plus respectées dans le domaine de « l’économie de la nature » et du développement durable.L’état de la planète sera traduit en plus de dix langues en 2005. En ce qui concerne la traduction française des publications de Worldwatch, il faut souligner qu’elle n’est pas l’initiative d’un éditeur mais d’une association. En effet, convaincus que Worldwatch offre des réponses à des défis vitaux, nous avons lancé en janvier 2002 la traduction en français du magazine de Worldwatch, World Watch mag., que nous avons rebaptisé en français L’état de la planète magazine. Ce magazine en ligne accessible sur le site www.delaplanete.org est aujourd’hui visité par près de 1 000 personnes par jour. En publiant L’état de la planète 2005 – Redéfinir la sécurité mondiale, l’ouvrage phare de l’Institut Worldwatch, nous espérons créer une synergie entre le support numérique du magazine et le support papier de l’ouvrage et, ainsi, grâce à l’achat du livre par nos lecteurs, pérenniser l’existence de ces deux publications très complémentaires.En faisant l’achat de L’état de la planète 2005, vous vous procurez une publication de choix sur l’environnement et le développement, mais vous apportez également votre soutien au maintien en ligne d’un site gratuit qui outre la traduction du magazine World Watch, élabore des reportages audio-diapo et des articles touchant de plus près le monde francophone. Sur des thèmes d’avant-garde comme l’écologie industrielle, les énergies renouvelables, ou ce que certains auteurs ont appelé récemment « le développement à l’européenne », soyez certains que grâce à nos publications, vous serez aux premières loges pour suivre tous les débats entourant le défi du siècle : la réalisation d’un développement durable, soit un développement reposant sur un socle économique renouvelable ayant pour but la qualité de la vie des femmes et des hommes sur tous les continents et celle des générations futures. Mieux, en acquérant L’état de la planète 2005, avec nous, vous êtes acteurs de ces débats !
Avec nos remerciements et nos salutations cordiales,

Benoît Lambert et Christian Buenzod

Editeurs de la traduction française







Locations of visitors to this page