Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant

   Chlordécone : la contamination des langoustes est bien avérée

info Coordination marée noire
jeudi 25 octobre 2012
statut de l'article : public
citations de l'article provenant de : France Antilles .fr


Depuis 2009, les pêcheurs professionnels ne doivent proposer aux consommateurs que des langoustes pêchées hors des zones contaminées.
Plus de 300 échantillons de langoustes blanches et brésiliennes ont été analysés et beaucoup sont contaminés. Les langoustes sont déjà interdites à la pêche depuis 2009 dans les fonds de baie et, en 2010 , la zone avait même été étendue, avec des conditions particulières. Pour protéger au mieux les consommateurs.
Entre 2008 et 2011, la mer a été passée au crible. Les chercheurs de l’Ifremer, l’administration et les pêcheurs se sont associés pour effectuer un vaste échantillonnage des produits de la mer tout autour de la Martinique. Ainsi, environ 1200 échantillons ont été analysés.
En 2009, dès les premières analyses, les résultats étaient suffisamment mauvais pour conduire à la prise brutale du premier arrêté d’interdiction de pêche, complété en 2010. Effectivement, il est démontré aujourd’hui que plus de 25% des prélèvements de ciriques, poissons et langoustes sont non-conformes.
S’agissant des langoustes, les chercheurs souhaitaient aller plus loin et observer à la loupe les 325 échantillons de deux espèces de langoustes : la blanche (Panulirus argus) et la brésilienne (Panulirus guttatus)
Hier, lors d’une journée de présentation des résultats de la recherche sur la chlordécone, la carte de contamination a été divulguée.
Dans la zone Centre-Atlantique en particulier, la contamination s’étend jusqu’aux limites du platier corallien

...




voir l'article complet -->>>

 

 


Locations of visitors to this page