Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant

   Coupe de l’America. La mort dramatique d’un champion olympique

info Coordination marée noire
vendredi 10 mai 2013
statut de l'article : public
citations de l'article provenant de : Le Télégramme


Lors d’une sortie d’entraînement en baie de San Francisco ce jeudi après-midi, le catamaran suédois AC72 Artemis, équipé d’une aile-rigide, a chaviré. Lors de l’accident, le Britannique Andrew Simpson, un membre de l’équipage, a été tué. Une ombre plane désormais sur la mythique "Coupe de l’America".

Le décès du Britannique Andrew Simpson dans le chavirage du catamaran suédois Artemis, ce jeudi après-midi en baie de San Francisco, jette une ombre sur la Coupe de l’America, à deux mois des premières régates, et relance le débat sur la sécurité des surpuissants multicoques AC72.

Unique dans l’histoire de la "Cup"

La mort d’Andrew Simpson, double champion olympique en 2008 et 2012, en Star avec son compatriote Iain Percy, est unique dans l’histoire de la "Coupe de l’América", plus vieux trophée sportif au monde (1851) et summum de la voile de compétition.

...

Facilement chavirable

Cet accident intervient six mois après le chavirage, spectaculaire mais sans dommage pour son équipage, du premier AC72 d’Oracle dans la même baie de San Francisco. Il confirme tragiquement que ces catamarans de 22 m de long, menés par onze équipiers surentraînés, sont extrêmement délicats à piloter et peuvent facilement se mettre sur le toit.

Propulsés par des ailes rigides de 40 m de haut et d’une superficie de 260 m2 (580 m2 avec le gennaker), pesant 6 tonnes à vide, les AC72 sont les engins flottants les plus sophistiqués au monde, hybrides d’avions de chasse et de voiliers capables de voler au-dessus de l’eau à plus de 40 noeuds (75 km/h) une fois montés sur leurs foils (plans porteurs).

Au grand dam des puristes, les AC72 ont remplacé les monocoques lourds et lents utilisés jusqu’ici (sauf à deux reprises, en 1988 et 2010). La 34e "Cup" sera la première à se disputer avec ces monstres de technologie, conçus par les meilleurs architectes et construits en carbone, pour des budgets de l’ordre de 100 millions d’euros.

...




voir l'article complet -->>>

 

 


Locations of visitors to this page