Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant

   Clapage, missile. Le ras-le-bol des pêcheurs

info Coordination marée noire
samedi 11 mai 2013
statut de l'article : public
citations de l'article provenant de : Le Télégramme


« Le clapage, plus le missile : là, ça commence à faire beaucoup ! » C’est l’exclamation des pêcheurs de l’Association de protection des pêcheurs du littoral, hier soir, sur le port de Lesconil. Depuis le week-end dernier, ils sont privés d’un tiers de leur zone de pêche environ, suite au tir de missile raté au large de Penmarc’h. Par mesure de précaution, la préfecture a effet interdit une zone de 900 km² à toute activité maritime (pêche, plongée...), le temps de remonter les débris du missile de 57 t. Cela, alors même que la période de la langoustine bat son plein et que les professionnels ne pêchent déjà plus sur la zone de clapage, plus à l’est. Ils savent qu’il faudra prendre leur mal en patience jusqu’à ce que l’arrêté soit levé. « On sait qu’avec les militaires, on ne pourra pas discuter. Mais on continue notre combat principal, celui contre le clapage. On ira jusqu’au bout ».

« Nous n’avons que constaté les dégâts »

Les membres de l’association ont été choqués par les propos de Joël Piété, le maire de Loctudy, lors de la manifestation d’utilisateurs du port de plaisance, mardi dernier. Durant un long discours, le maire a affirmé que la zone de pêche était "suffisamment vaste pour que les pêcheurs puisent gagner leurs vies". Des propos qui font bondir Jean-Paul Biger, le président de l’association. « On connaît notre métier mieux que lui », s’exclame-t-il, s’étonnant qu’un élu puisse « vouloir monter deux catégories d’usagers du port, plaisanciers et pêcheurs, les uns contre les autres ».

Les pêcheurs embrayent : « Si les travaux ont été interrompus, c’est qu’ils se sont rendu compte que le cahier des charges n’est pas tenu. Nous n’avons fait que constater les dégâts ».

...




voir l'article complet -->>>

 

 


Locations of visitors to this page