Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant

   Naufrage du ferry en Corée. La panique de l’équipage : "un meurtre"

info Coordination marée noire
lundi 21 avril 2014
statut de l'article : public
citations de l'article provenant de : Ouest-France


La recherche des corps se poursuit ce lundi à l’intérieur du ferry qui a fait naufrage, alors que la Corée du Sud condamne l’inaction dont a fait preuve l’équipage paniqué.

Les opérations de récupération de dizaines de corps se poursuivaient lundi à l’intérieur du ferry qui a fait naufrage, alors que la Corée du Sud, sa présidente en tête, condamne l’inaction dont a fait preuve l’équipage, paniqué, au moment du drame.

« Les actes du capitaine et de certains membres de l’équipage sont totalement incompréhensibles, inacceptables et équivalents à un meurtre », a déclaré la chef d’État. « Non seulement moi, mais tous les Sud-Coréens, avons le coeur brisé, sous le choc, et rempli de colère ». Équipage paniqué

Les échanges, rendus publics, avec les autorités maritimes lors de l’accident dépeignent un équipage paniqué, incapable de prendre une décision, alors que le Sewol, immobilisé suite à un choc, s’apprête à sombrer.

Les autorités ordonnent à l’équipage de s’assurer que tout le monde porte un gilet de sauvetage, tandis qu’à bord, l’équipage demande, de plus en plus affolé, quand vont arriver les bateaux de secours.

« Faites-leur au moins porter une bouée de sauvetage et laissez-les flotter ! Tout de suite ! », crie un responsable des secours à terre.

Il est de plus en plus évident que le capitaine, Lee Joon-Seok, 59 ans et des années d’expérience, a retardé bien trop longtemps l’évacuation du ferry, et qu’il a ensuite « abandonné » les passagers en quittant le bateau, alors que des centaines étaient encore à bord, piégés, a estimé la présidente.

...




voir l'article complet -->>>

 

 


Locations of visitors to this page