Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent   

Diffusé en avant-première le mercredi 16 mars lors du festival de films Pêcheurs du monde.

   « Océans, la voix des invisibles », un film édifiant

info Coordination marée noire
vendredi 18 mars 2016
statut de l'article : archive payante
citations de l'article provenant de : Le Marin


Édifiant, le film d’investigation Océans, la voix des invisibles, de Mathilde Jounot, montre les motivations troubles des ONG environnementalistes se positionnant pour la sauvegarde des océans et des poissons. Diffusé en avant-première le mercredi 16 mars lors du festival de films Pêcheurs du monde, il passera le jeudi 24 mars sur les chaînes bretonnes Tébéo, TébéSud et TVR.

Point de départ, la disparition des espèces marines et la situation dramatique des mers largement dénoncées par ces ONG. « Si c’est pour dire ces conneries… », s’emporte Robert Bouguéon, l’ancien pêcheur, tournant court à son interview sur les quais de Saint-Guénolé. Les messages alarmistes sont balayés par d’autres pointant la drastique diminution de la pression de pêche en tout cas en Atlantique nord-est, en effet surexploité jusqu’au début des années 2000, et la reconstitution en cours des stocks de poissons.

Ce documentaire montre que derrière des positions environnementalistes se cachent de grands enjeux financiers. En quelques clics sur internet et extraits de leurs discours, il ne faut pas chercher bien loin pour voir les liens directs entre les entreprises transnationales privées, les banques et les ONG. Ni leurs mécanismes d’influence ni leur mode opératoire en investissant dans la conservation des océans pour en retirer un bénéfice maximal, grâce à la compensation et à l’extraction d’autres ressources qu’halieutiques. Via, par exemple, le rachat de dettes de pays en voie de développement contre la mainmise sur de grandes aires marines protégées.

...




 


Locations of visitors to this page