Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant

   "Préjudice écologique" de l`Erika évalué à 400 millions d`euros

info Coordination marée noire
vendredi 2 février 2007
statut de l'article : public
citations de l'article provenant de : Challenges


article précédent . article suivant
article précédent - article suivant

L’INRA de Rennes évalue à près de 400 millions d’euros le "préjudice écologique" subi lors du naufrage de l’Erika, dans un rapport remis à l’Association interrégionale Ouest Littoral Solidaire (AIOLS).
Commanditaire de l’étude, celle-ci regroupe notamment les régions Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes, toutes parties civiles dans le procès de l’Erika qui débutera le 12 février à Paris.
L’AIOLS compte s’appuyer sur cette expertise pour faire reconnaître pour la première fois en France la notion de "préjudice écologique". Le calcul de l’INRA s’appuie en partie sur la méthode menée dans le cadre de l’indemnisation de la marée noire du pétrolier Exxon Valdez, échoué en mars 1989 en Alaska.
"Il s’agit d’évaluer ce que les habitants des trois régions sont prêts à payer pour la protection de leur littoral, afin qu’une catastrophe de cette ampleur ne se reproduise plus ", explique Yann Hélary, vice-président (Verts) du conseil régional des Pays de la Loire. Les "pertes d’agrément des usagers du littoral" (pêche à pied, loisirs nautiques...), pendant les six mois qui ont suivi le naufrage, sont également prises en compte.
L’AIOLS attend toutefois de la justice bien plus que l’évaluation "a minima" de l’INRA de Rennes. "La négociation entre les Etats-Unis et l’Exxon Valdez, toujours en cours, tourne autour de 2,5 milliards de dollars", compare Jean-Yves Le Drian, président (PS) de la région Bretagne.

...




voir l'article complet -->>>

 

 


Locations of visitors to this page