Accueil du site
Coordination marée noire



envoyer l'article par mail envoyer par mail  [où ?]   [imprimer cet article]    Article précédent    Article suivant

Le projet d’une zone marine protégée entre Saint-Sébastien et Biarritz serait fortement compromis.

   La faune marine ou le futur port

info Coordination marée noire
mercredi 8 juin 2011
statut de l'article : public
citations de l'article provenant de : Sud-Ouest


L’organisation non gouvernementale Oceana, qui se consacre exclusivement à la protection des océans dans le monde, et le Collège officiel de biologistes du Pays basque (Cobe) ont un projet qui leur tient à cœur, récemment présenté à Bayonne : la création d’un corridor écologique marin entre Saint-Sébastien et Biarritz, couvrant 27 000 hectares, soit environ 35 kilomètres de côtes. S’ajoutant aux zones déjà proposées par le gouvernement français pour faire partie du réseau Natura 2000 marin, un tel corridor permettrait, selon les deux organismes, plus de cohérence, et représenterait une avancée vers le respect de la législation européenne.

...

Un port face aux falaises

Cette protection, a annoncé Nicolas Fournier, aurait également un impact sur l’économie et le tourisme. « Le corridor n’impactera pas la zone de pêche, a précisé le coordinateur d’Oceana. D’autant qu’il y a de moins en moins de bateaux. Ceux qui restent bénéficieront de ce corridor. » Une précision importante pour Albert Larrousset, maire du village de Guéthary et président de l’Association des élus du littoral basque : « Je suis d’accord avec ce projet, sous réserve qu’il n’empêche pas la pêche. »

Seulement voilà : la création d’une zone marine protégée risque, selon les responsables d’Oceana et du Cobe, d’être fortement contrariée par la construction d’un port extérieur à Pasajes, face aux falaises de Jaizkibel. Cette proposition est, pour le moment, en cours d’étude environnementale stratégique.

« Ce projet ne respecte pas les réglementations européenne et internationale, a déclaré Sophie Jouan, d’Oceana Madrid. De nombreuses espèces d’oiseaux vivent sur ce site. Si ce port est construit, il aura un impact sur le milieu marin irréversible. »

Pour les représentants d’Oceana et du Cobe, ce bassin aurait aussi des incidences considérables sur le réseau Natura 2000 français, face à Hendaye et Biarritz, et entraînerait de graves dommages sur le littoral du Labourd.

...




voir l'article complet -->>>

 

 


Locations of visitors to this page