Accueil du site
Coordination marée noire


Accueil du site > marées noires & pollutions > « Deepwater Horizon » : le puits fuit toujours un peu

   [imprimer cette brève]
   

  « Deepwater Horizon » : le puits fuit toujours un peu

    mardi 23 octobre 2012


le 23/10/2012

Révélée par des photos satellite le 16 septembre, une pollution aux hydrocarbures située à une centaine de kilomètres au large de la Louisiane a été formellement identifiée comme provenant du puits Macondo. Le même puits qui a suscité, en 2010, avec l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon, la plus grande marée noire de l’histoire de l’exploitation pétrolière dans le golfe du Mexique. De telles irisations ont, de fait, déjà été mises à jour depuis la catastrophe.

Après examen par deux laboratoires, montrant que le pétrole était bien similaire, les garde-côtes ont dépêché, le 21 octobre, des robots télécommandés (Rov) qui ont filmé le premier dôme de dérivation, installé à 500 mètres du puits principal. Celui-ci laisse fuir du brut, au rythme de 400 litres par jour (100 gallons selon le communiqué des garde-côtes).

La structure qui recouvre le puits principal, la plate-forme naufragée et les flexibles restant sur le fond semblent, en revanche, en bon état.

Voir en ligne : Le marin